25 mai 2009

Henri Cartier-Bresson / Gérard Uféras

Cela fait un moment que je n’ai pas posté sur des expositions. Cela ne signifie pas forcément que je ne vais plus en visiter mais plus que peu d’entre elles m’ont vraiment marquées… jusqu’à ce que je fasse un tour à la Maison Européenne de la Photographie !

Le_Mur__Berlin__1962

Le Mur, Berlin, 1962


Je connaissais Henri Cartier-Bresson de réputation, j’avais lu quelques articles sur lui et vu quelques photos. Cela me plaisait mais pas au point de me documenter d’avantage sur lui. Et cette exposition m’a vraiment ouvert les yeux sur son travail et sur la beauté de ses clichés.


Bord_de_Marne__1938

Bords de Marne, 1938

Il y a deux thèmes dans cette expo : les Européens et Paris. Ce sont deux thèmes qui peuvent paraître proches (même photographe, même « continent »), et pourtant ils dégagent un sentiment différent.

Ce que j’aime dans ces photos, c’est le fait qu’elles sont capables de vous émouvoir, de créer de vraies sentiments chez le spectateur, de le faire sourire, de lui faire froncer les sourcils… C’est aussi beau parce que c’est une idée de l’instantanée, de capter un moment, et surtout à mes yeux, une émotion. On imagine très bien HBC avec son appareil Leica, dans les rues, en train de sentir l’air du temps et d’un coup voir quelque chose qui l’émeut et tout de suite le prendre en photo.

Alicante_Espagne_1933

Alicante, Espagne, 1938

Une autre très bonne découverte lors de mon passage à la MEP, c’est Gérard Uféras. En fait, quand je fais une exposition, je préfère me concentrer sur un artiste (ou un thème), et ne pas regarder les autres expositions temporaires. C’est con, je sais, parce que je pense rater de très belles choses, mais j’ai du mal à me concentrer dans un univers et en sortir, pour essayer de me replonger dans un autre. Sauf cette fois-ci. A la fin de la visite de l’étage de HBC, j’avais encore envie de voir de belles choses et j’ai bien fait de monter à l’étage supérieur pour découvrir le travail de Gérard Uféras, regroupé sous le nom d’exposition Etats de Grâce.

Festival_de_Glydenbourne___1991
Festival de Glydenbourne, 1991

Ces photos ont quelque chose d’irréels, on a la sensation de se sentir proche de ce que l’on voit, et une grande douceur se dégage de ces photos où la maîtrise de la lumière, des cadrages et d’autres choses que je ne sais comment qualifier font que c’est très beau. Les images (sur les thèmes de l’opéra, du ballet et du défilé de mode) dégagent quelque chose, proche du sentiment que l’on peut ressentir devant un beau tableau, bien loin d’un hyperréalisme émotionnellement limité.

uferas

Gérard Uféras – États de grâce / Jusqu’au 14 juin

Henri Cartier-Bresson – A vue d’œil / Jusqu’au 30 août

Maison Européenne de la Photographie

5/7 rue de Fourcy, Paris – Métro Saint Paul

Tarif : 6,50€/3,50€

Ouvert du mercredi au dimanche (sauf jours féries) de 11h à 20h00


Commentaires sur Henri Cartier-Bresson / Gérard Uféras

Nouveau commentaire