26 juin 2009

My name is Tender Forever

Parmi les concerts auxquels j’ai assisté, je sais où je me suis le plus éclatée mais j’ai du mal à établir un ordre. Dedans il y a FFF au Solidays 2007, !!! au même festival. Mass Hysteria au Chapiteau de Montpellier en 2002 – mon premier vrai concert-. Gogol Bordello au BT59 à Bordeaux en 2007. Asian Dub Foundation au Furia Sound en 2006. CSS à Garorock en 2007. Et tous les concerts de Tender Forever.

tender_forever___take_it_off    tender

La première fois que je l’ai vu, on m’avait donné une place le jour même et du coup je m’y suis pointée seule, c’était la première fois que j’allais à un concert sans personne. Donc côté motiv’, c’était moyen surtout que je ne connaissais pas le groupe. Sur le chemin, j’ai croisé des gens qui m’ont dit qu’il n’y avait plus de places, qu’ils étaient deg, et là je me suis dit, waouh un concert plein sur Bordeaux, c’est rare quand même. Et bien oui, c’était surméga plein. Et quand Valérie Vera est montée sur scène, j’ai compris.

Cette fille est toute seule sur scène (sauf exception), et elle s’en fout. Elle fait de l’électro-pop-R&B-lo-fi, et se sert pour cela de son laptop, d’un clavier, de sa guitare ou de son ukulélé  tender_forever(« une petite guitare parce que c’est moins cher »), et lors de sa dernière tournée, d’un écran de projection et d’une WII. Elle dégage une énergie folle, fait des danses de dingues et on ne peut qu’inévitablement sauter dans tous les sens, quand les morceaux commencent. A Bordeaux, l’ambiance était survoltée car beaucoup de fans de la première heure l’attendaient, connaissaient les paroles, et dansaient dès que les morceaux commençaient. Sur la tournée, les Femmes s’en mêlent où elle assurait la première partie d’Electrelane, ambiance différente car les gens ne sont pas venus pour elle, mais elle a réussi à créer un mini-event en dansant de partout (elle a des chorés de ouf), en faisant vivre un public qui ne la connaissait pas. Elle parle beaucoup pendant les concerts, ce qui la rend très attachante, car elle a toujours des anecdotes marrantes, où elle n’a pas le bon rôle, mais elle raconte toujours ça avec le fonds de son cœur et le public en est conscient). A la fin du concert, tout le monde a juste l’air méga heureux d’être là. 2195184275_22e22ef55d_oC’était génial. La dernière fois que je l’ai vu, c’était au Son’art à Bordeaux. Son second album était sorti, moins bricolé que son premier mais tout aussi fort en douceur et en intensité. Et là, après une géniale première partie assurée par Mansfield Tya, elle a encore tout déménagé, avec son écran où elle projette soit des photos de Beyoncé (son fantasme sexuel), soit des vidéos d’elle ou de ses amies ce qui lui permet de faire des concerts à plusieurs à moindre frais (pas la peine de faire venir ses potes sur toutes les dates ou de se faire dédoubler). Je suis méga fan. J’adore. J’espère que son prochain album sera tout aussi délirant et fort en émotion que les précédents. Et qu’elle va refaire des concerts en 2009, que je le mette dans la liste de mes concerts préférés.

Posté par Chickchickpea à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


Commentaires sur My name is Tender Forever

Nouveau commentaire